Le Salève (1379m)

par la grotte d’Orjobet

Altitude décollage:

1260m

Orientation décollage:

O à SO, facile

Dénivelé vol:

570m

Dénivelé randonnée:

600m

Horaire randonnée:

1h30

Le Salève, autrement surnommé le “balcon de Genève”, est une montagne des préalpes dominant l’agglomération Genevoise. Bien que d’altitude modeste, selon l’endroit où l’on se trouve la vue porte très loin et le Salève offre ainsi un panorama sur le sud du massif du Jura, les préalpes, le lac Léman au Nord, le lac d’Annecy au Sud et la chaine du Mont-Blanc.

On peut y pratiquer de nombreuses activités tout au long de l’année quelque soit la saison; la randonnée avec 250km de sentiers balisés, l’escalade, le ski de fond et bien sûr le parapente. Il est rare de ne pas voir des parapentes sur le Salève. S’il n’y en a pas c’est que ça ne vole pas! Toutes les pratiques sont possibles, voltige, cross, vol contemplatif et ce qui nous intéresse ici, le vol rando. Le parcours par la grotte d’Orjobet est le plus facile pour rejoindre le site de décollage des Crêts mais il existe de très nombreuses variantes, aussi bien pour le décollage des Crêts que ceux de la table d’orientation et du téléphérique.

Randonnée :

Accès:

Depuis St-Julien-en-Genevois ou Etrembières prendre la D1206 en direction de Collonge-sous-Salève. De là, suivre la D145 (route de la croisette) qui monte au pied du Salève. La suivre jusqu’à “Le Coin”, au niveau de l’intersection avec la route de Vovray et le chemin d’Orjobet. Parking.

Orientation marche: O

Difficulté marche: 1/4

Période favorable: toute l’année

Cartographie: IGN Top25 3430 OT

Itinéraire:

Depuis le parking emprunter le chemin d’Orjobet qui dessert quelques habitations. Le sentier d’Orjobet débute au bout de 200m. De nombreux sentiers se croisent et on peut vite sortir de la bonne trace. Pour éviter de faire des détours inutiles il est recommandé de suivre le sentier géologique balisé par les pictogrammes “cristaux de roche”. Le sentier serpente à travers la forêt jusqu’au pied d’une main courante qui mène à la passerelle à l’entrée de la grotte. Le passage équipé de la main courante n’est pas difficile techniquement mais en cas de présence de neige ou glace il sera bon d’avoir avec soi une paire de crampons type “crampons de bucherons”. Le passage de la passerelle pour accéder à l’entrée de la grotte sera lui aussi à aborder avec précaution en conditions glissantes. La traversée de la grotte, escalier de pierres disjointes équipé d’une main courante, est une curiosité à ne pas manquer. L’été ce passage apporte une fraicheur bien appréciable sur le parcours. A la sortie de la grotte le sentier offre deux possibilités: soit continuer plein Sud pour revenir par le sentier des Crêts, soit suivre la trace plus raide qui part en direction du NE vers le Trou de la Tine et le pied de la falaise sommitale. Nous vous conseillons cette option plus esthétique. Le sentier passe au pied des falaises équipées pour la pratique de l’escalade puis rejoint, vers le Sud, le bas de l’aire de décollage des Crêts. 

Vol :

Site de décollage:

Le décollage des Crêts est un site officiel FFVL. Un panneau à l’entrée du terrain rappelle les règles à suivre sur ce site sensible. La plus importante est bien entendu le respect scrupuleux de la TMA Genève, à savoir 1680m max jusqu’à la limite matérialisée par l’autoroute puis 1000m au delà. 

C’est un décollage type école, facile, présentant une pente régulière et vaste. Néanmoins, le terrain se termine sur une petite falaise, donc en cas de doute sur la prise en charge par sa voile au moment du décollage ne pas hésiter à stopper sa course.

Remarque: le décollage par vent de secteur NO est à éviter car on se retrouve sous le vent. Du fait de sa proximité avec Genève le site est très fréquenté et particulièrement le décollage des Crêts avec une notion du respect des règles de vol toute relative…aussi, pour rappel, la priorité ne se prend pas, elle se donne! 

Site d’atterrissage:

Atterrissage officiel de la FFVL. L’atterrissage du “Coin” est un terrain assez grand mais pas des plus facile pour un débutant. Il faut veiller à bien préparer son approche car le terrain est vallonné et bordé de haies et d’arbres. La plus part du temps la brise du lac prend le dessus et l’atterrissage se fait donc en direction du lac. Cela a pour conséquence d’avoir un arbre à droite et un bosquet à gauche en entrée de terrain…ne pas se focaliser sur ces obstacles mais bien penser à regarder loin sur sa trajectoire. Dans l’autre sens la porte d’entrée est plus facile à prendre mais le terrain est légèrement montant. Pour un débutant c’est assez déroutant au début mais on s’y fait vite.

Remarque: pour retourner au parking du Coin depuis le terrain d’atterrissage il y a un chemin bien marqué à travers champs. Bien le suivre et éviter de traverser n’importe où. La pérennité du site en dépend.

Plus d’info :