Les Quatre Têtes (2364m)

depuis Burzier

Altitude décollage:

2360m

Orientation décollage:

S à SE, peu difficile

Dénivelé     vol:

1400m

Dénivelé randonnée:

1400m

Horaire randonnée:

4h00

Depuis le lac de Passy, lorsque l’on regarde vers le Nord-Ouest en direction de la Pointe Percée, la vue ne peut que s’arrêter sur ce premier contre-fort rocheux que représentent les Quatre Têtes. On se demande alors comment atteindre ce sommet sans avoir à en escalader les abruptes falaises et s’il est possible d’en décoller tant les pentes paraissent raides vues 1800m plus bas. Étonnamment la randonnée qui mène au sommet est très facile, il suffit de passer par l’autre versant.

Même si la première partie de la sortie n’est pas très enthousiasmante, l’arrivée dans le vallon de Doran au niveau du refuge nous plonge dans un tout autre univers, totalement minéral, où l’on se trouve écrasé sous la face Est de la Pointe Percée. Malgré la présence des quelques vieux chalets de Doran, ici c’est le silence qui s’impose. D’abord limité aux hautes parois environnantes, le champs de vision s’ouvre petit à petit tout au long de la montée jusqu’au sommet où d’un coup l’horizon se dégage à 360°, avec cette perspective impressionnante sur la vallée de l’Arve.

Randonnée :

Accès:

En venant de Genève ou Chamonix, sur la D1205, au niveau de la mairie prendre successivement le Quai de l’Hôtel de Ville puis le Quai St-Jacques et la rue de la place St-Jacques. On prend ensuite à gauche la route de Doran que l’on suit jusqu’au parking de Burzier. 

Orientation marche: E puis N

Difficulté marche: 1/4

Période favorable: juin à novembre

Cartographie: IGN Top25 3430 ET 

Itinéraire:

Du parking, prendre la route jeepable qui passe devant la croix et le réservoir d’eau et qui va en direction de la Charmette puis des Planes. On reste sur ce chemin qui monte en forêt quasiment jusqu’aux chalets et au refuge de Doran. Du refuge on prend le sentier qui monte vers le col de Doran, en direction du Sud-Ouest. Le sentier remonte d’abord le vallon de Doran le long du ruisseau puis serpente dans les pentes caillouteuses du col. Au col on change de direction pour prendre plein Est et remonter la large arête qui mène au sommet des Quatre Têtes.

Vol :

Site de décollage:

La zone de décollage se présente comme une demi vasque suspendue au dessus d’une falaise. En fonction de l’orientation du vent ou de la brise on pourra décoller de secteur Sud à Sud-Est. Les pentes herbeuses sont confortables et, bien qu’assez raides, il ne faut pas se laisser impressionner par l’entonnoir que représente le bas de la “vasque”. 

Remarque: il est bon, en cas d’activité thermique importante, de se méfier de l’effet “Venturi” possible au niveau de “l’entonnoir”. Celui-ci peut être à l’origine de rafales importantes au niveau de la zone de décollage. 

Site d’atterrissage:

Pour limiter les rotations de véhicules le mieux est de se poser au niveau du parking de départ. Le terrain est un champs légèrement en pente, bordé par des habitations à l’Est et par une haie d’arbres assez hauts, au Sud. Ce n’est pas le terrain le plus facile mais il est assez grand et plus impressionnant que réellement difficile à aborder. Néanmoins, on prendra soin de bien l’observer avant de partir en randonnée et de se représenter mentalement son approche afin de ne pas être surpris lors de l’atterrissage.

Remarque: une autre alternative est de se poser au niveau du lac de Passy et de profiter ainsi d’un vol de 1800m de dénivelé. Description dans le topo “Varan depuis le plateau d’Assy”. Attention, les prairies sont sensibles, veiller à respecter les cultures.

Plus d’info :

Une vidéo de Jérôme Giannetta (Aldebaran) pour découvrir le site en images: “Les Quatre Têtes-Aravis-Marche et Vol”