Tête d’Auferrand (1981m)

depuis le col de la Colombière

Altitude décollage:

1980m

Orientation décollage:

SO à SE, facile

Dénivelé     vol:

650m

Dénivelé randonnée:

375m

Horaire randonnée:

1h00

La tête d’Auferrand se situe sur la longue crête qui relie la pointe d’Almet au col de la Colombière. C’est un passage très connu des parapentistes qui font du cross dans le secteur du Grand Bornand et qui utilisent cet axe pour rejoindre le Jalouvre. C’est aussi un magnifique secteur pour faire des heures de soaring quand le vent est orienté Sud.

Au prix d’une petite randonnée, relativement modeste en dénivelé, on rejoint une crête bien large offrant de nombreuses zones de décollage en fonction des conditions du jour, et la possibilité de se reposer au décollage à volonté.

Randonnée :

Accès:

Depuis le Grand Bornand, prendre la D4 en direction du Chinaillon. Poursuivre jusqu’au col de la Colombière point de départ de la randonnée. Le parking du col peut facilement être saturé les jours de beau temps. Il est possible de se garer bien en amont du col sur le parking qui se trouve dans l’avant dernière épingle à cheveux. 

Rq: il est bon éventuellement de laisser une voiture à la sortie du Chinaillon au niveau du point d’atterrissage pour aller ensuite rechercher le deuxième véhicule. Sinon compter une bonne demi-heure pour remonter à pied au col.

Orientation marche: O à NO

Difficulté marche: 1/4

Période favorable: mai à novembre

Cartographie: IGN Top25 3430 ET 

Itinéraire:

Depuis le col de la Colombière, prendre une sente qui part au SE droit dans la pente en direction de la pointe de la Botte. Le sentier se sépare en 3 vers 1660m. Prendre la branche qui part au sud et contourne la pointe de la Botte. On suit ce sentier dans la combe qui remonte vers le col situé entre la pointe de la Botte et la crête qui va vers la tête d’Auferrand. On ne va pas jusqu’à ce col, on continue le sentier qui passe sous la crête et la rejoint vers 1880m sous la face Nord de la tête d’Auferrand. De là prendre la trace qui part plein ouest et traverse une zone de vernes parfois denses. On rejoint l’épaule entre le Chapeau et La Tête d’Auferrand. A partir de là toute la crête offre des points de décollage variés.

Vol :

Site de décollage:

Le décollage se fait sur de grandes pentes herbeuses de raideur variable selon les endroits. Globalement, plus on se situe vers le fil de l’arête plus la pente est confortable. En cas de vent fort il est possible de descendre facilement plus bas, jusqu’à la rupture de pente bien marquée.   

Remarque: On trouve de nombreuses zones plus ou moins bien orientées jusqu’à la Pointe de Deux Heures. Au-delà l’arête devient bien plus escarpée. 

Site d’atterrissage:

Il est possible de se poser au col de la Colombière mais le risque est grand de se retrouver dans le venturi du col, voire sous le vent. Le mieux est d’aller poser au Chinaillon dans un grand champs qui jouxte la première épingle à cheveux. On fera attention aux lignes électriques qui bordent le terrain. Elles ne sont pas trop hautes mais il est bon de les repérer avant de partir en rando. 

Une autre alternative est de se poser dans les champs entre le col de la Colombière et le Chinaillon au lieu-dit “Chalets de Cuillery”. Cela permet de remonter chercher le véhicule au col plus rapidement.

Remarque: attention, les prairies sont sensibles, veiller à respecter les cultures. 

Plus d’info :

Une vidéo d’Aldebaran pour découvrir le site en images: “La Tête d’Auferrand, un drône et du parapente”